Passer au contenu principal
Panier

Quelques conseils pour une grossesse en santé

Publié le

Qu’on la vive ou qu’on l’envisage, la grossesse est un des moments les plus excitants de l’existence. Votre santé prend alors toute son importance, et il est normal de vous sentir un peu dépassée à l’idée que chacun de vos choix aura une influence sur la croissance de l’enfant à naître.

Le stress

Ce n’est pas toujours facile, mais essayez de ne pas tout prendre au sérieux. Il est important de savoir s’arrêter, respirer profondément et relaxer. Le stress peut nuire à votre santé et à celle du fœtus. Chaque jour, prenez le temps de décompresser, que ce soit par un cours de yoga prénatal, une promenade ou un bon bain. Après la naissance de votre enfant, vous vous ennuierez sans doute du temps où ces moments de détente en solo étaient possibles, alors profitez-en!

L’activité physique

Il est recommandé de faire régulièrement de l’activité physique pour avoir une grossesse en santé. L’activité physique a de nombreux avantages, comme :

  • accroître votre endurance en vue de l’accouchement;
  • vous aider à ne prendre que le poids nécessaire;
  • augmenter votre énergie;
  • tonifier vos muscles et augmenter votre force et votre endurance;
  • améliorer votre humeur et votre image de vous-même;
  • vous détendre et réduire votre stress;
  • vous aider à mieux dormir;
  • vous aider à vous remettre plus rapidement de l’accouchement[1].

Il est important d’éviter les excès. Des activités à faible impact comme la marche ou la natation conviennent bien à votre corps en transformation. S’il est plus facile pour vous d’adhérer à un programme d’exercices en groupe, inscrivez-vous à un cours pour femmes enceintes.

Le régime alimentaire

Personnellement, j’ai horreur du mot « régime », qui a trop de connotations négatives. En général, je préfère parler de choix alimentaires généralement sains. C’est un peu long à dire, mais c’est une approche plus saine et réaliste pour vous et votre enfant. Faites le plein de nutriments en privilégiant les fruits, légumes, produits céréaliers à grains entiers et protéines maigres, et essayez de limiter les aliments transformés et la caféine tout en buvant beaucoup d’eau. Malheureusement, de nombreuses femmes ont de la difficulté à supporter l’odeur de certains aliments durant leur grossesse, ce qui peut compliquer les choses. Le gingembre pourrait apporter un certain soulagement. Selon Santé Canada, il aide à soulager les malaises digestifs, y compris la perte d'appétit et les nausées[2].

Si vous êtes insatisfaite de votre poids, surtout, n’essayez pas de maigrir pendant que vous êtes enceinte. Mieux vaut essayer d’atteindre votre poids santé avant de commencer vos tentatives de conception. En effet, selon certaines données, la perte de poids entraînerait une augmentation importante du taux sanguin de polluants organiques persistants (POP)[3], un type de toxines qui s’accumulent dans les tissus adipeux. Une perte de poids rapide durant la grossesse peut exposer le fœtus aux toxines libérées lors de la désintégration des cellules adipeuses.

Aliments à éviter

Certains aliments qui présentent des risques de contamination bactérienne sont à éviter durant la grossesse, dont :

  • Tout aliment contenant des œufs crus ou légèrement cuits (p. ex. sauce à salade César maison);
  • Certains types de fromages, y compris les pâtes molles comme le brie ou le camembert, et les fromages bleus comme le roquefort et le stilton.
  • Les charcuteries non séchées comme le saucisson de Bologne (baloney), le rosbif et la poitrine de dinde;
  • Le poisson cru, y compris les sushis et les huîtres, palourdes et moules crues;
  • Les pousses crues comme la luzerne;
  • La viande, les fruits de mer, la volaille et les saucisses à hot dog crus ou pas assez cuits;
  • Les pâtés, viandes à tartiner et fruits de mer fumés réfrigérés;
  • Les jus non pasteurisés, comme le jus de pommes brut[4].

Suppléments prénataux

En plus de contribuer à une saine alimentation, les vitamines prénatales sont essentielles. Tous les suppléments prénataux vendus légalement au Canada doivent fournir 400 µg d’acide folique par jour[5]. Cette dose, selon Santé Canada, « aide à réduire les risques de malformations du tube neural [lorsqu’elle est prise] quotidiennement au moins trois mois avant le début de la grossesse et pendant le début de la grossesse³ ». C’est pourquoi les professionnels de la santé recommandent que toute femme qui envisage de tomber enceinte prenne des suppléments prénataux[6].

Il est important de préciser que chaque femme, voire chaque grossesse, est unique. Par conséquent, il est important de discuter de tout changement touchant votre santé avec votre obstétricien ou votre sage-femme. Il en va de votre santé et de celle de votre enfant.

 

[1] Agence de la santé publique du Canada (2018). Le guide pratique d'une grossesse en santé. Consulté le 28 mars 2019 au : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/promotion-sante/grossesse-sante/guide-grossesse-sante.html#a4

[2] Santé Canada (2018). Monographie du gingembre. Consulté le 5 avril 2019 au : http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/atReq.do?atid=ginger.gingembre&lang=fr

[3] Cheikh, R.M. et coll. (2016). Adverse effects of weight loss: Are persistent organic pollutants a potential culprit?, Diabetes Metab. Sept;42(4): 215-223.

[4] Santé Canada (2015). La salubrité des aliments pour les femmes enceintes. Consulté le 2 avril 2019 au : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/salubrite-aliments-pour-populations-vulnerables/salubrite-aliments-pour-femmes-enceintes.html

[5] Santé Canada (2018). Monographie des suppléments de multivitamines/minéraux, tableau 5. Énoncés spécifiques concernant les usages ou fins recommandés à l’égard des vitamines. Consulté le 5 avril 2019 au : http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/atReq.do?atid=multi_vitmin_suppl&lang=fra

[6] Santé Canada (2013). Lignes directrices sur la nutrition pendant la grossesse à l’intention des professionnels de la santé - Le folate contribue à une grossesse en santé. Consulté le 1er avril 2019 au : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/publications/aliments-et-nutrition/lignes-directrices-nutrition-pendant-grossesse-intention-professionnels-sante-folate-contribue-grossesse-sante-2009.html