Passer au contenu principal
Panier

Le temps est venu d'amorcer un Virage cœur

Publié le

Février, c’est mois du cœur. Chez Jamieson, nous avons décidé cette année de montrer au Canada tout entier qu’il n’est pas si difficile de commencer à agir pour mieux se protéger contre les maladies cardiaques. Car ces maladies demeurent l’une des trois principales causes de mortalité chez les Canadiens d’âge adulte, qui sont nombreux à penser qu’il s’agit là d’une conséquence inévitable du vieillissement.

Or, sur la foi de récentes études, les experts en santé prétendent que l’on peut réduire considérablement son risque de maladie cardiaque en apportant des changements à son alimentation et à ses habitudes de vie. Seuls quelques facteurs, par exemple les antécédents familiaux, ne peuvent être maîtrisés. Mais on peut mieux prévenir les maladies cardiaques en agissant sur d’autres facteurs de risque, comme l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle et l’embonpoint.

Ce mois-ci, nous appelons les Canadiennes à participer à notre Défi Virage cœur, un défi de 28 jours qui consiste à faire de petits changements qui, à la longue, leur apporteront une meilleure protection contre les maladies cardiaques.

Nous vous lancerons chaque jour des défis qui vous amèneront à manger plus d’oméga-3 pour réduire votre cholestérol, mais aussi à bouger plus tous les jours, à réduire votre niveau de stress, à améliorer votre alimentation et à mieux dormir.

INTÉGREZ L’ACTIVITÉ PHYSIQUE DANS VOTRE QUOTIDIEN
Le manque d’activité peut être tout aussi dommageable pour la santé que le tabagisme ou la malnutrition. La sédentarité diminue le flux sanguin, augmente les niveaux d’inflammation et favorise l’obésité. Pensez-y : votre corps est fait pour bouger. L’exercice encourage le corps tout entier à s’activer, ce qui a pour effet d’augmenter le flux sanguin et la circulation de l’oxygène ainsi que de dégager les artères. Tout cela facilite l’adoption de saines habitudes de vie, car les gens qui font de l’exercice ont tendance à manger plus sainement, à dormir mieux et à être moins stressés.

L’activité physique régulière est un must pour qui veut garder un cœur jeune et en santé. Le cœur est un muscle, et comme pour les muscles des bras et des jambes, l’exercice le renforce et lui permet de pomper plus efficacement l’oxygène et le sang partout dans le corps. Faire de l’exercice aide aussi à maintenir un poids santé, améliore la qualité du sommeil et diminue le stress, réduisant du coup les facteurs de risque de maladies cardiaques.
 
NOURRISSEZ VOTRE CŒUR
Manger peut être une source de plaisir et de réconfort. C’est aussi essentiel à la survie. Mais ce qu’on mange peut aussi bien être le meilleur allié que le pire ennemi du cœur. Avoir une alimentation saine et bien équilibrée est l’une des meilleures façons d’améliorer son état de santé général.

La recherche nous apprend que la surconsommation de gras saturés, de sucres et de grains raffinés, et d’alcool peut provoquer des réactions inflammatoires, et c’est là un grand facteur de risque de maladies cardiaques. De plus, les aliments malsains à forte teneur en calories, en gras saturés et trans, et en ingrédients raffinés n’offrent que des calories vides; ils n’apportent rien de bon à l’organisme et peuvent augmenter les risques de diabète et d’obésité.

Un régime anti-inflammatoire  peut combattre l’inflammation et procurer les nutriments nécessaires pour nourrir le corps et le cœur, tout en omettant les aliments qui contribuent aux maladies coronariennes associées à une mauvaise alimentation.
 
RÉDUISEZ VOTRE STRESS
Il ne fait aucun doute que nous menons des vies mouvementées et stressantes. Le stress peut être aussi dommageable à la santé et au bien-être que tous les autres facteurs déjà mentionnés. On sait que le stress augmente l’inflammation et que, sous l’effet du stress, le corps produit naturellement une hormone appelée cortisol. Un taux élevé de cortisol entraîne de l’hypertension artérielle, de l’arythmie cardiaque et la formation de caillots sanguins, augmentant du coup le risque de crise cardiaque.

Mais les effets nocifs du stress ne s’arrêtent pas là. Les moyens que l’on prend pour faire face au stress – comme le tabagisme, la malnutrition et le manque d’exercice – peuvent en fait s’avérer encore plus nuisibles. Il est bon de s’arrêter à sa manière de composer avec le stress et de se demander si l’on ne pourrait pas s’y prendre plus sainement.
 
LE SOMMEIL
Le lien entre le sommeil et les maladies cardiaques est désormais plus clair que jamais. Quand on se lève fatigué tous les matins, c’est signe qu’on ne dort peut-être pas assez et qu’il faut réexaminer ses habitudes de sommeil. Des études ont démontré que les nuits courtes augmentent le risque de maladies cardiaques et d’hypertension artérielle. Le manque de sommeil empêche aussi le corps de se réparer et peut augmenter les niveaux d’inflammation. Cela entrave du coup la capacité naturelle du corps à garder les artères dégagées.
 
LA SUPPLÉMENTATION
L’alimentation à elle seule ne suffit pas toujours à fournir au corps tous les nutriments dont il a besoin. Le vieillissement, la maladie et les médicaments d'ordonnance peuvent aussi inhiber l’absorption des nutriments, tandis que nos habitudes de vie et notre état de santé peuvent nécessiter un apport nutritionnel supérieur. La supplémentation apporte des micronutriments utiles à toutes sortes de fonctions vitales.

L’inflammation est l’une des principales causes de maladies cardiaques. Le tabagisme, l’embonpoint et la surconsommation de gras et de sucres sont autant de particularités du mode de vie occidental qui déclenchent, au niveau du cœur et des vaisseaux sanguins, un processus d’inflammation chronique qui a été directement associé aux maladies cardiaques et aux AVC. Il a été démontré que les acides gras essentiels oméga-3 ont pour effet de diminuer les taux d’inflammation dans le corps ainsi que d’abaisser la triglycéridémie, le rythme cardiaque et la pression artérielle. Ces nutriments essentiels améliorent aussi la fonction cardiaque et son efficacité. Certains aliments procurent des oméga-3, mais l’alimentation à elle seule ne suffit pas toujours à en fournir un apport suffisant.

Des tests cliniques ont démontré qu’Oméga COMPLET Super krill de Jamieson favorisait le maintien de la santé du cœur en réduisant le mauvais cholestérol (LDL) et en augmentant le bon cholestérol (HDL). S’il n’y avait qu’un seul supplément à prendre pour le cœur, ce serait celui-là.

Pour toutes ces raisons nous vous invitons, en février, à visiter notre page Facebook et à vous inscrire à notre Défi Virage cœur de 28 jours. Tous les jours à compter du 1er février, nous vous proposerons, sous la forme de défis faciles, de petits changements qui, à la longue, vous permettront de mieux vous protéger contre les maladies cardiaques.

N’oubliez pas qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à mieux prendre soin de votre cœur.

Cliquez ici pour vous inscrire à notre Défi Virage cœur.