Passer au contenu principal
Panier

La courge d’hiver : un bien meilleur goût que le rhume et la grippe

Publié le

En novembre, on peut bien craindre les premiers flocons et le stress du temps des Fêtes, mais il y a aussi de quoi se réjouir : la haute saison de la courge d’hiver (ou potiron). S’en régaler a bien du bon sens, car la courge d’hiver brille à la fois par son goût sucré agréable et sa panoplie de nutriments à propriétés immunitaires. Examinons de plus près.

Vous avez peut-être aperçu ce fruit féculent (oui, c’est un fruit) à forme bizarre au supermarché. On en compte bon nombre de variétés (p.ex. courge poivrée, citrouille, courge musquée, courgeDelicata, courge spaghetti). Très nutritives et faciles à cuisiner, les courges d’hiver ont beaucoup plus à offrir que de belles couleurs dans un mignon dessus-de-table d’automne!

Couleur vive = valeur nutritive
Les aliments aux couleurs vives comme la courge d’hiver contiennent plus d’antioxydants, substances bénéfiques pour le bouclier essentiel qu’est notre système immunitaire, surtout pendant la saison du rhume et de la grippe. La nature, dans sa grande sagesse, sait nous offrir ce dont nous manquons à certains temps de l’année; la courge d’hiver est en un bel exemple, car elle contient des nutriments clés souvent absents de notre régime par temps froids.     

Les couleurs de la courge renferment une forte concentration de composés phytochimiques (chimie des plantes), de bêtacarotène, de bêta-cryptoxanthine (reconnues pour leurs nombreuses propriétés antioxydantes) et de vitamine C, qui, elle, renforce notre système immunitaire. La teneur en nutriments varie d’une courge à l’autre, mais voici ce qu’on y retrouve généralement en grande quantité : agents alcalinisants, potassium, acide folique, magnésium, thiamine et fibres alimentaires. Cela en fait donc un excellent choix pour contrer les « malaises » de l’hiver et maintenir notre état de santé général.

Les graines de la courge regorgent de fer et de zinc; elles contiennent aussi des acides gras oméga-3, dont nous avons besoin pour hydrater notre peau et en prévenir l’assèchement. Vous pouvez ajouter les graines à vos plats quotidiens ou les faire rôtir et ainsi créer une collation saine remplie de protéines et de fibres.

Mais outre ses merveilleuses propriétés nutritives, la courge d’hiver a une chair sucrée au goût léger; cela lui confère une polyvalence culinaire propre à toutes sortes de plats principaux, de potages… et même des desserts. Tout en donnant un bel éclat à votre menu hivernal grâce à ses saveurs onctueuses, elle augmente votre consommation de nutriments essentiels.
Enfin, en plus de tous ses autres bienfaits, la courge d’hiver se conserve pendant plusieurs mois sans réfrigération.
 


Recette facile : Courge spaghetti au four

À la recherche d’idées? La populaire courge spaghetti convient à tous les régimes alimentaires, et elle se déguste comme plat principal ou comme accompagnement simple mais combien coloré.

Une tasse de courge spaghetti compte environ 40 calories et 10 grammes of glucides. Hypocalorique, faible en glucides et riche en fibres et autres nutriments clés, voilà un excellent plat de rechange aux pâtes alimentaires traditionnelles. Nous vous proposons ci-dessous une recette à essayer dès ce soir pour stimuler votre système immunitaire :

Ingrédients

  • 1 grosse courge spaghetti
  • 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 4 cuillerées à soupe de persil haché
  • Sel de mer
  • Poivre noir fraîchement moulu
  • 2 gousses d’ail moyennes, finement hachées
  • 1 échalote moyenne, finement hachée  
  • 3/4 de tasse de fromage Parmigiano, finement râpé

Marche à suivre

  • Préchauffez le four à 400°F et mettez-y une grille à mi-hauteur.
  • Coupez la courge en deux sur sa longueur et retirez-en les graines.
  • Badigeonnez la chaire avec la moitié de l’huile d’olive et assaisonnez-la de sel et poivre.
  • Placez les demi-courges, côté coupé vers le bas, sur une plaque à pâtisserie et faites-les rôtir 50 minutes ou jusqu’à ce que vous puissiez trancher au travers.
  • Retirez la courge du four et laissez-la refroidir assez pour pouvoir la manipuler.
  • Raclez la chair avec une fourchette pour faire des « spaghettis »; mettez-les de côté.
  • Réchauffez l’huile d’olive restante à feu moyen dans un grand poêlon. 
  • Ajoutez-y l’ail, l’échalote, le sel et poivre, et faites revenir le tout environ trois minutes.
  • Ajoutez-y enfin la courge en spaghettis et le persil, et laissez cuire cinq minutes.
  • Retirez le poêlon du feu, et ajoutez le fromage et d’autre sel et poivre au goût.