Passer au contenu principal
Panier

Bien nourrir ses enfants, ça n’arrête pas au congé de mars

Publié le

Le congé de mars est un excellent moment pour sensibiliser vos enfants aux bienfaits d’une alimentation saine. Quand on leur demande ce qu’ils aiment le plus manger, les enfants répondent souvent : de la pizza, du macaroni au fromage, des bonbons et des boissons gazeuses. Ces aliments riches en sucre, en farine et en sel leur procurent un tel « boost » qu’il n’y a rien d’étonnant à ce qu’ils en raffolent. Ces calories vides les privent toutefois de nutriments essentiels à leur croissance, à leur apprentissage et à leur santé émotionnelle. À la maison, la plupart des parents savent très bien nourrir sainement leurs enfants; sur la route, par contre, c’est une autre histoire.

Nutritionnellement parlant, on se sent un peu comme sur un champ miné lorsqu’on va manger au resto avec des enfants en vacances. Une solution possible est d’installer sur votre téléphone intelligent une appli qui recense les restos santé (p. ex. Urbanspoon). C’est un bon moyen de filtrer les options. Au lieu de vous rabattre sur le menu enfants – qui n’offre souvent rien de mieux que des croquettes de poulet et des frites –, proposez de partager un plat classique comme un poulet rôti ou un rosbif accompagné de brocoli. Au lieu de consulter le menu dans le restaurant, vous pouvez proposer à vos enfants quelques choix santé que vous aurez préalablement repérés sur votre téléphone. Cela vous permettra de commander tout de suite en arrivant et d’éviter que les frites graisseuses ou les sodas à la crème glacée captent l’attention de vos enfants et leur coupent l’envie de manger quelque chose de mieux.

Une option plus économique et agréable, par beau temps, est d’arrêter pique-niquer à une halte gouvernementale dotée d’un bel espace vert où vos enfants pourront s’épivarder en toute sécurité et dépenser un peu d’énergie. Prenez soin de mettre vos aliments dans un sac réfrigérant avec beaucoup de glace pour éviter qu’ils se gâtent!

10 idées pour la route
1) De gros morceaux de fruits à tremper dans une sauce à fondue à base d’ingrédients naturels.
2) Des croustilles de pommes ou de bananes non sucrées ou de la pâte de fruits déshydratés bio à 100 %. 
3) Des edamames biologiques que vous ferez bouillir à la maison avant de partir et que vous saupoudrerez d’un peu de sel de mer.
4) Des bâtonnets de carottes, de courgettes et de céleri avec du beurre de noix ou du hoummos.
5) Des friandises croquantes sous forme d’aliments déshydratés (croustilles de chou, pois chiches ou petits pois).
6) Des portions individuelles de salade verte ou de salade de haricots arrosées de vinaigrette aux herbes et servies dans des contenants de verre ou de plastique à couvercle verrouillable.
7) Tranches de poulet rôti ou de rosbif naturel servies sur tortillas sans gluten.
8) Mélange montagnard ou granolas faibles en sucre ou sans gluten en petits sacs.
9) Gobelets de compote de pommes ou de yogourt.
10) Barres de noix ou de graines 100 % naturelles et sucrées au miel seulement (attention aux symptômes d’allergie aux noix : enflure des voies respiratoires, éruptions cutanées, rougissement des joues).

En mettant en pratique quelques-uns de ces excellents conseils, vous ferez découvrir à vos enfants les bienfaits d’une bonne alimentation et les aiderez à adopter de saines habitudes de vie. 

Références :
Daniluk, J. Meals That Heal Inflammation, 2012. Random House. Toronto, Ontario.

La nutritionniste Julie Daniluk anime The Healthy Gourmet à l’antenne du Oprah Winfrey Network (OWN). Il s’agit d’une émission de téléréalité culinaire qui s’intéresse à l’éternel débat entre le goût et la nutrition. Son premier livre, Meals that Heal Inflammation, préconise la consommation d’aliments non allergènes qui ont bon goût et qui aident le corps à guérir. Son site internet, au www.juliedaniluk.com, vous fera découvrir d’autres recettes épatantes, des conseils de nutrition et son programme accéléré d’alimentation anti-inflammatoire.
Retrouvez Julie sur Facebook (Julie Daniluk Nutrition) et sur Twitter (@juliedaniluk).