Passer au contenu principal
Panier

Les trois suppléments préconiser

Publié le

Comme pharmacienne, je me fais souvent demander s’il est nécessaire de prendre des suppléments nutritionnels. L’idéal serait que notre alimentation nous apporte tous les nutriments qu’il nous faut, mais ce n’est pas toujours le cas. Plusieurs facteurs peuvent affecter notre état nutritionnel, comme le stress, les troubles de digestion et la prise de médicaments d’ordonnance qui provoquent des carences nutritionnelles. Et malgré toutes nos bonnes intentions, nous ne mangeons pas toujours suffisamment d’aliments nutritifs. La restauration rapide et les aliments emballés sont bien pratiques, mais leur valeur nutritive laisse souvent à désirer. Pour toutes ces raisons, je recommande des suppléments « de base » afin de pallier les carences nutritionnelles. Ces suppléments offrent de multiples bienfaits santé et sont sans danger pour la plupart des gens.

Oméga-3

Les acides gras essentiels sont dits « essentiels » parce que le corps humain est incapable de fabriquer lui-même ces nutriments indispensables à la santé toute la vie durant. Ils sont indispensables au développement du cerveau, du système nerveux, des glandes surrénales, des organes sexuels et des yeux. La carence en oméga-3 serait assez répandue, et la supplémentation en oméga-3 a de nombreux effets bénéfiques sur la santé. Elle permet notamment de réduire le risque de crise cardiaque et d’améliorer les fonctions cérébrales et la santé de la peau. 

Probiotiques

Les probiotiques apportent de nombreux bienfaits santé en stimulant les fonctions immunitaires. Ils protègent contre les infections par des bactéries nocives (levures et bactéries), facilitent la détoxication, produisent des vitamines et améliorent la santé intestinale. Plusieurs études ont constaté que certains probiotiques peuvent s’avérer bénéfiques pour la prévention ou le traitement de la diarrhée du voyageur, de la constipation, du syndrome du côlon irritable, de la colite ulcéreuse, de l’eczéma et des coliques infantiles. Les suppléments de probiotiques diffèrent beaucoup les uns des autres en termes de concentration (nombre de bactéries), d’usage thérapeutique (certains sont étudiés pour leurs effets particuliers sur la santé) et de forme (capsules, comprimés, poudres, liquides) et sont généralement bien tolérés. 

Vitamine D

On sait depuis longtemps que la vitamine D est celle qui aide le corps à absorber et à utiliser le calcium pour fortifier les os et les dents. Mais de nouvelles études constatent qu’elle aide aussi à renforcer le système immunitaire, à réguler le taux d’insuline et à réduire le risque de diabète, de démence, de certains cancers et de sclérose en plaques. Certes, le corps produit de la vitamine D sous l’effet du rayonnement solaire, mais il ne faut pas oublier que nous travaillons beaucoup à l’intérieur, que nous utilisons des écrans solaires et que nos hivers sont longs au Canada. Par conséquent, notre production de vitamine D s’en ressent, si bien que plus des deux tiers de la population canadienne accusent une carence en vitamine D.

 

De nouvelles études émanant de grandes organisations sanitaires, dont la Société canadienne du cancer, préconisent une supplémentation quotidienne de 1 000 UI (en sus de l’exposition solaire et de l’apport alimentaire) pour une protection maximale contre le cancer. Particulièrement importante en automne et en hiver à cause du manque de soleil, cette dose est indiquée l’année durant pour les aînés, les personnes à la peau foncée et les personnes qui passent beaucoup de temps à l’intérieur.

Avant de choisir un supplément, demandez l’avis de votre professionnel de la santé sur la posologie et le bon usage du produit.

 

Sherry Torkos est pharmacienne et auteure de plusieurs livres, dont The Canadian Encyclopedia of Natural Medicine.