Passer au contenu principal
Panier

L’art de se supplémenter intelligemment

Publié le

Les suppléments nutritionnels peuvent s’avérer très utiles pour qui veut se maintenir en bonne santé et prévenir les maladies. Des études scientifiques sur les bienfaits des vitamines et des suppléments sortent presque tous les jours. Reste à savoir comment exploiter au mieux cette information et l’appliquer dans la vie de tous les jours. La santé et le mieux-être sont des thèmes à la mode, et nous sommes parfois inondés d’informations contradictoires. Mon rôle comme pharmacienne est d’apprendre aux gens à bien se servir des médicaments et des suppléments nutritionnels pour que leur programme de santé leur soit le plus bénéfique possible. 

Trouver le bon supplément

Les besoins nutritionnels varient selon l’âge, le sexe, les antécédents médicaux et génétiques, et les habitudes de vie. Hormis l’alimentation, divers facteurs peuvent faire augmenter vos besoins par rapport à certaines vitamines et à certains minéraux. Mentionnons entre autres le tabagisme, l’exposition à la pollution, la prise de médicaments d’ordonnance, l’activité physique intense, le stress et certains problèmes de santé.

Par exemple, les enfants difficiles à table manquent parfois de certains nutriments, comme la vitamine C et le fer. La prise d’antiacides peut faire baisser le taux de vitamine D. La prise de statines (souvent prescrites pour diminuer le cholestérol) peut engendrer une carence en CoQ10 et ainsi nuire au bon fonctionnement du cœur. Et les athlètes ont besoin d’un apport supérieur d’antioxydants pour compenser la formation de radicaux libres due à leur niveau d’activité. Quand vous prenez un supplément, assurez-vous toujours qu’il est adapté à vos besoins. 

Quelle quantité me faut-il? 

Qui dit supplément dit ajout. Autrement dit, la prise d’un produit de santé naturel doit servir à supplémenter votre alimentation pour y ajouter les nutriments manquants. Voici quelques conseils qui vous aideront à choisir un supplément de vitamines ou de minéraux adapté à vos besoins :

  • Consultez un professionnel de la santé digne de confiance. Pour déterminer les suppléments dont vous pourriez avoir besoin, il vous examinera, évaluera vos antécédents médicaux, votre alimentation et vos habitudes de vie, et prendra en considération les médicaments d’ordonnance ou les médicament en vente libre que vous prenez, le cas échéant.
  • Consultez des sources fiables comme Santé Canada ou des sites en lien avec votre problème de santé, comme ceux d’Ostéoporose Canada ou de la Société canadienne du cancer.
  • Sachez quel est votre « apport nutritionnel recommandé » (ANR). Les ANR établis par Santé Canada pour les vitamines et les suppléments visent à prévenir les carences, mais pas nécessairement à exercer une action thérapeutique. Par exemple, l’ANR pour la vitamine D est établi à 800 UI, ce qui est suffisant pour conserver de bons os et de bonnes dents. Mais le minimum recommandé n’exercera peut-être pas une action préventive contre certaines maladies graves. Sachez que Santé Canada établit aussi un « apport maximal tolérable » pour la plupart des vitamines et minéraux et que cet apport est plus élevé que l’ANR. Consultez votre professionnel de la santé pour déterminer où vous vous situez.

Sherry Torkos est pharmacienne et auteure de plusieurs livres, dont The Canadian Encyclopedia of Natural Medicine.