Passer au contenu principal
Panier

Consommez des nootropiques (ou nootropes) pour stimuler votre cerveau

Publié le

Avec le retour à la routine automnale et les horaires serrés qu’elle nous impose, nous avons tous besoin d’un peu de puissance cérébrale supplémentaire. Ça tombe bien! Les substances « nootropiques » présentes dans certains aliments stimulent les fonctions cognitives. De plus, elles s’intègrent facilement à notre alimentation!  

Le terme « nootropiques » n’a rien de tropical. Il désigne en fait des médicaments ou des suppléments qui optimisent les fonctions cognitives du cerveau. D’accord, certains fruits tropicaux tels que la goyave et la noix de coco contiennent des substances nootropiques, mais la liste de ces aliments bénéfiques pour la santé est beaucoup plus impressionnante qu’il n’y paraît au premier coup d’œil.  

Le chou frisé (kale) et les autres légumes-feuilles vert foncé

Le chou frisé et les autres légumes-feuilles vert foncé sont des superaliments très appréciés. En raison de la grande quantité de vitamines et de nutriments essentiels qu’ils contiennent, ils devraient faire partie du régime alimentaire de tout un chacun. Valeureux ingrédients de toute salade qui se respecte, ces superaliments peuvent aussi contribuer à renforcer votre cerveau. En effet, ils contiennent de la lutéine et de la zéaxanthine, deux vitamines qui, selon une étude publiée dans Nutrition Reviews, jouent un rôle dans la performance cognitive chez les adultes.

Les sardines

Une étude récente publiée dans le Journal of Nutrition in Gerontology and Geriatrics a révélé qu’une supplémentation en oméga-3 peut retarder la démence et la dégénérescence des facultés mentales liée à l’âge en rééquilibrant les quantités d’oméga-6 et d’oméga-3 dans votre alimentation. Alors, pour garder votre cerveau en santé, pensez à vous procurer des sardines lors de votre prochaine visite au supermarché, elles regorgent d’oméga-3!

Les bleuets

Qui aurait cru que ces petits fruits violets étaient à ce point bénéfiques pour la santé? En plus de leur haute teneur en potassium, en phyto flavonoïdes et en vitamine C, les bleuets sont également riches en anthocyanine, un composé antioxydant qui, selon les chercheurs de l’université Tufts, s’avère important pour l’optimisation des capacités cognitives, et ce, jusqu’à un âge avancé.

La goyave

Étirez les doux plaisirs de l’été jusqu’au milieu de l’automne en consommant de la goyave! Seulement 100 grammes de ce délicieux fruit tropical contiennent 380 % de la valeur quotidienne recommandée en vitamine C . Et la vitamine C est bonne pour la santé, tout le monde sait ça! D’ailleurs, une recherche menée dans une communauté de personnes retraitées de Sydney, en Australie, a révélé qu’une supplémentation en vitamine C réduisait l’apparition de troubles cognitifs au cours du processus de vieillissement.

Le café

Votre tasse de café matinale vous aide certes à commencer la journée du bon pied. Mais elle en fait bien plus. En fait, les 100 mg de caféine que contient une tasse de café stimulent le système nerveux central. Il fut démontré que ce phénomène pouvait améliorer la concentration chez les adultes plus âgés. Une étude en particulier, qui combinait la consommation de café à des tests standardisés, a révélé que la consommation de café avait un effet stimulant prononcé sur les fonctions cognitives des femmes.  

Le thé vert

Vous n’aimez pas le café. Peu importe. Ceux et celles parmi vous qui préfèrent boire un thé chaud peuvent aussi profiter des bienfaits de la caféine, surtout s’il est question de thé vert. Cette boisson possède l’avantage supplémentaire de la L-théanine, un acide aminé qui, selon une recherche publiée dans Nature, peut améliorer la mémoire, lorsque consommé conjointement avec la caféine. Comme il est apaisant de savoir cela!

Le brocoli

Nos mères tenaient quelque chose quand elles insistaient pour que nous mangions tout ce brocoli. En effet, ce légume crucifère extrêmement nutritif est riche en vitamine K, un nutriment stimulant pour le cerveau. Longtemps reconnue comme étant essentielle pour la coagulation du sang, la vitamine K joue également un rôle important dans la création de nouvelles cellules du cerveau selon une recherche plus récente publiée dans la revue BioFactors. Elle accomplit ceci en aidant à la formation des sphingolipides, des lipides complexes qui forment une partie essentielle de la membrane entourant les cellules du cerveau.

Le champignon « crinière de lion » (ou hydne hérisson)

Des études montrent que la consommation de champignons aide à stimuler le facteur de croissance nerveuse, contribuant ainsi au maintien d’une mémoire saine. À cet égard, le portobello, le cremini et les autres types de champignons communs sont certes excellents, mais pour stimuler le cerveau, le super champignon « crinière de lion » n’a pas d’égal. Alors, si vous avez du mal à les trouver dans la section fruits et légumes de votre supermarché, procurez-vous plutôt le supplément Complexe de Champignons de Jamieson.  

Le curcuma

Le curcuma rehausse le goût des aliments (et tache les comptoirs). Mais il en fait bien plus! La curcumine (le pigment qui donne à l’épice sa couleur dorée) est aussi un antioxydant naturel. Considérée comme un aliment nootropique, la curcumine contribue également à stimuler la formation de cellules neurales.

Le chocolat noir

La science vous donne enfin un prétexte de plus pour manger du chocolat! En fait, il fut démontré que la consommation de chocolat noir augmente le flux sanguin vers le cerveau. De plus, selon les mêmes études, le chocolat noir peut stimuler la formation de nouvelles cellules cérébrales. Sachant cela, accordez-vous le plaisir d’ajouter (sans culpabilité) quelques copeaux de chocolat noir à votre parfait matinal ou à vos baies fraîches pour le dessert!

L’huile de noix de coco

L’huile de noix de coco donne à vos plats pas un soupçon de saveur tropicale. Mais selon une étude clinique publiée dans l’American Journal of Alzheimer’s Disease and other Dementias, elle aide également à déclencher la puissance du cerveau par l’activation des neurones. Popularisés par le régime cétogène, les triglycérides à chaîne moyenne de l’huile de noix de coco aident à produire de l’ATP, une puissante molécule présente dans le foie qui alimente le cerveau en énergie.

Les œufs

Les œufs sont peu coûteux, polyvalents et se préparent en un éclair. Peu importe comment vous les cuisinez, ils constituent la source de protéines la plus pratique qui soit. Parfaitement adaptables au régime nootropique, les œufs (le jaune d’œuf, plus précisément) sont riches en choline. Selon de nombreuses études, cet important nutriment aide à la transmission des signaux entre le cerveau et les organes et contribue à la fois au développement du cerveau et au bon fonctionnement du foie. Une nouvelle « oeuforisante » s’il en est!