Passer au contenu principal
Panier

Les raisons d’amorcer une détox numérique/les façons de s’y prendre pour ne pas exaspérer votre entourage

Publié le

L’ère numérique a ouvert tout un monde de possibilités pour la société. Elle est aussi responsable en grande partie des progrès qu’elle connaît. En fait, ces possibilités sont innombrables : que ce soit des avancées médicales jusqu’à l’impact des médias sociaux (et le sens communautaire renouvelé qu’ils insufflent), il ne reste que très peu de choses qui ne puissent être accomplies en quelques clics de souris ou par l’entremise d’un écran tactile. Mais comme le dit l’expression populaire : « la modération a bien meilleur goût ! »

Pourquoi considérer une détox numérique ?

Les Canadiens passeraient en moyenne cinq heures par jour les yeux rivés sur leur portable. Et le nombre d’études qui attestent les effets psychologiques néfastes causés par ce phénomène est encore plus surprenant. Selon ces études, une surexposition aux supports numériques pèse lourd sur notre état mental. On parle même d’un terreau fertile pour des conditions telles que la tristesse, l’anxiété et la dépression. Mais l’époque dans laquelle nous vivons exige une connexion constante. Autrement dit, il est pratiquement inacceptable de se « débrancher ». Mais voilà, il existe bel et bien des moyens de le faire !  

L’aspect scientifique derrière le phénomène

Ce n’est pas le temps passé sur Internet qui est en cause, mais bien la façon dont ce temps est utilisé. Liée au cortex préfrontal (une zone du cerveau), la consommation numérique exerce un impact sur la fonction de priorisation du cerveau associée au rappel des détails, à la planification et à l’attention en général. Alors, tôt ou tard, que vous en soyez conscient ou non, Internet figurera inévitablement en tête de liste de vos tâches à accomplir.  

De plus, la dépendance à Internet agit sur le cerveau de façon similaire à certaines substances chimiques. En fait, tout s’opère dans le centre du plaisir du cerveau. Conséquemment, lorsqu’une stimulation positive (un high) est perçue dans cette zone (une notification sur votre portable, par exemple), vous êtes davantage poussé à consommer. C’est le début du cycle de la dépendance…

Les avantages de délaisser les écrans

Se déconnecter comporte plusieurs avantages réels. Une fois cette décision prise, la plupart d’entre nous connaîtront un lent départ. Mais voici ce à quoi vous attendre après une semaine seulement :

Une meilleure mémoire et une concentration accrue
Le fait de garder votre portable à portée de main entraîne de constantes distractions. Prendre une pause de votre portable vous permettra de reprogrammer votre cerveau. Vous pourrez ainsi vous concentrer uniquement sur les tâches à accomplir. Une meilleure productivité s’en suivra naturellement.

Vous pourrez établir des rapports humains plus profonds
Dans une étude, des étrangers ont été jumelés et se sont assis à une table avec, pour l’un, un bloc-notes et, pour l’autre, un téléphone portable. À la fin de l’étude, les participants devaient évaluer leur interaction. Sans surprise, ceux qui étaient assis avec un téléphone portable (qu’il fut utilisé ou non) ont obtenu un score inférieur. La présence même d’un téléphone portable diminuait la qualité du rapport humain ! En somme, le fait de délaisser l’écran du portable permet de canaliser votre énergie vers les personnes qui comptent le plus pour vous.

Vous serez plus heureux en général
Certains médecins vont même jusqu’à « prescrire » une détox des médias sociaux aux personnes qui souffrent d’anxiété et de dépression. Conséquemment, plusieurs voient leur humeur allégée et semblent plus gais dans l’ensemble !

Vous dormirez mieux
Les effets de la lumière bleue ne sont pas à prendre à la légère ! Des recherches montrent que l’exposition à lumière bleue réduisait la production de mélatonine, limitant ainsi la quantité et la qualité du sommeil. Le verdict : exit le portable au moment du coucher. Vous dormirez mieux instantanément.

Détox numérique : mode d’emploi

Maintenant que nous avons exposé l’aspect scientifique derrière le phénomène, voici quelques façons de vous libérer du carcan numérique. Vous n’aurez qu’à facturer le tout au département « santé/bien-être ».

Se vanter d’être sans cesse occupé : faites attention

Des recherches montrent que la productivité diminue au cours de la journée, les chiffres fluctuant en fonction des disciplines et des domaines d’activité. En fait, on constate que les ouvriers voient leur productivité diminuer après une semaine de travail de 40 heures alors que la productivité des travailleurs dits créatifs périclite après seulement 20 heures. Mais cela explique-t-il la fréquence à laquelle nous vérifions nos téléphones sous le prétexte que « le devoir appelle » ? Véritable phénomène culturel, se vanter d’être sans cesse occupé est désormais la façon de montrer aux autres toute l’étendue de notre succès. Être « occupé » permet d’éviter la prise de nouvelles décisions, mais empêche du même coup de poursuivre certains objectifs. Peut-être avons-nous le portable à la main beaucoup plus souvent qu’il ne le faut ? Ayez l’œil sur l’application « temps d’écran » de votre téléphone portable. Vous pourrez ainsi juger de la pertinence de ce geste si souvent répété (est-il gratifiant ou gratuit ?).

Attention aux distractions
Si vous vous concentrez sur ce qui compte vraiment, vous utiliserez votre temps à bon escient. Bloquez les notifications ou engagez la fonction « ne pas déranger » sur votre portable à partir d’une heure donnée.

Procurez-vous un réveille-matin à l’ancienne
Une des excuses les plus courantes pour justifier de garder son portable sur la table de chevet est que ce dernier fait office de réveille-matin. La porte se trouve donc grande ouverte pour une séance de consommation numérique juste avant le dodo ! En plus des effets négatifs causés par la lumière bleue, vous risquez de vous engouffrer dans le tunnel de vos pensées, à angoisser sur les multiples échéanciers que vous devez respecter, et ce, à 4 heures du matin. Et vous le paierez cher le lendemain ! Alors, mettez toutes les chances de votre côté, procurez-vous un bon vieux réveille-matin.

  • Transformez votre FoMO (peur de rater quelque chose) en moments « dans la vraie vie » (IRL).
    Fermez les yeux et réfléchissez aux façons d’intégrer dans la vraie vie tout ce qui vous interpelle en ligne. À notre avis, il est nettement préférable de s’ancrer dans la réalité, en personne et en temps réel, que de rester les yeux rivés sur un écran à longueur de journée.  
C’est une évidence : le Web est un outil essentiel à la vie moderne. Prenez le temps de vous déconnecter. Vous pourrez ainsi mieux vous reconnecter. Une pause prise aujourd’hui sera bénéfique pour demain.